Contenu

Abaissement de la vitesse de 90 à 80 km/h sur les routes landaises à double sens sans séparateur central à partir du 1er juillet 2018

 

Conformément au décret du 17 juin 2018 relatif aux vitesses maximales autorisées des véhicules, la vitesse limite autorisée sur les routes à double-sens sans séparateur central sera réduite de 10 km/h et passe de 90 à 80 km/h. L’abaissement de la vitesse sur les routes secondaires est une mesure de sécurité routière décidée par le Comité interministériel de la sécurité routière du 9 janvier 2018.

Dans les Landes, l’ensemble des routes du réseau secondaire bidirectionnelles sans séparateurs sont concernées par cette mesure. Au total, 12 panneaux seront remplacés.

 

En outre, dès le 1er juillet 2018, les 16 radars situés sur les routes landaises concernées par le changement de vitesse seront paramétrés à la nouvelle vitesse limite autorisée. Leur mise à jour est effectuée à distance.

Pourquoi abaisser la vitesse de 90 à 80 km/h ?

La vitesse est la première cause des accidents mortels en France (31 %). Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière). Selon les plus grands experts en accidentologie, cette mesure pourrait permettre de sauver chaque année plus de 300 vies et réduire le nombre des accidents et des blessés.

Quels sont les effets de la vitesse sur ma conduite ?

  • La distance d’arrêt La distance d’arrêt est égale au cumul de la distance parcourue pendant le temps de réaction et de la distance de freinage. Plus la vitesse d’un véhicule est élevée, plus la distance d’arrêt sera grande. Avec ce changement de vitesse, la distance d’arrêt sera donc réduite, diminuant ainsi les risques de collisions. Par exemple, à 80 km/h, je parcours 13 mètres de moins qu’à 90 km/h pour m’arrêter.

  • La violence du choc En cas de freinage d’urgence, la vitesse à laquelle je roule peut tout changer, notamment sur la violence du choc.

  • Le champ de vision est réduit Plus la vitesse augmente, plus le champ visuel est réduit. À grande vitesse, il se limite à une vision centrale de la route.

Est-ce que mes trajets vont être plus longs en roulant à 80 km/h ?

En roulant à 80 km/h plutôt qu’à 90 km/h, nous pourrions imaginer que notre temps de conduite sera considérablement rallongé. Or, on constate qu’il y a peu de différence dans le temps de trajet.

Pourquoi sur les routes à double sens sans séparateur central ?

Le réseau routier sur lequel les accidents mortels sont les plus fréquents est celui des routes à double sens sans séparateur central (55% de la mortalité routière).

Par route avec séparateur central, il faut entendre routes physiquement séparées par une ou deux glissières métalliques, en béton ou par un terre-plein qui peut accueillir de la verdure. Une ligne blanche, des zébras ne sont pas un séparateur central.

Certaines routes du réseau secondaire aujourd’hui limitées à 90 km/h resteront à cette vitesse, car elles sont configurées de telle sorte qu’elles permettent de sécuriser davantage les dépassements. Il s’agit des tronçons de route comportant au moins deux voies affectées (deux fois deux voies et trois voies à un même sens de circulation, et uniquement dans ce sens de circulation. Attention, si la voie opposée à cette double voie est unique, celle-ci aura, selon la nouvelle règle commune, une vitesse limitée à 80 km/heure). Les voies concernées concentrent 55% de la mortalité routière sur le territoire français.

A quelle vitesse seront limités les poids lourds et les conducteurs ayant un permis probatoire ?

Les poids lourds et les conducteurs détenant un permis probatoire conservent leur régime particulier. Leur vitesse maximale autorisée est déjà de 80 km/h sur les routes concernées. Ils restent donc limités à 80 km/h sur les sections relevées à 90 km/h.

Les règles ne changent pas pour les véhicules articulés ou avec remorque dont le poids total est supérieur à 12 tonnes ; la vitesse maximale reste pour eux à 60 km/h hors des routes à caractère prioritaire et signalées comme telles.

En revanche, sur les sections relevées à 90 km/h, les poids lourds et les conducteurs novices restent limités à 80 km/h.

Le fait que la vitesse maximale autorisée pour les jeunes conducteurs et pour les poids lourds restera inchangée (80km/), alors que la différenciation pouvait jusqu’alors faire sens, ne risque-t-il pas d’engendrer des questions ?

L’expérimentation d’abaissement de la vitesse maximale autorisée à 80kmh, conduite entre juillet 2015 et juillet 2017, a donné comme résultats qu’il n’y a pas d’embouteillage derrière les poids lourds. Elle a montré que cette disposition permet un meilleur respect des distances de sécurité.