Contenu

La mobilisation de volumes supplémentaires de bois pour l’approvisionnement des industries landaises

 

L’effet cumulé des deux tempêtes de 1999 et 2009 a fait chuter dans le massif des Landes de Gascogne le volume de bois sur pied en pin maritime de 140 millions de m³ à 90 millions de m³.

Cette diminution de la ressource en bois associée à la fin du déstockage des plate-formes de bois chablis impacte actuellement les approvisionnements en bois d’œuvre des industries utilisatrices (essentiellement les scieries) avec un déficit estimé à 20 % des besoins soit environ 600.000 m3 par an.

Face à cela, les activités liées à la transformation du bois notamment destinée à l’emballage sont à la hausse dans un contexte favorable de reprise de l’activité économique.

Cette tension sur la matière première a un double effet :

  • surenchérir les coûts de production par la hausse des prix du bois,
  • freiner les capacités de production des industriels du fait du manque de bois.

Téléchargez la fiche de presse (format pdf - 493.7 ko - 09/03/2018) pour plus d’informations