Contenu

Signature du schéma départemental des services aux familles

 

La signature du schéma départemental des services aux familles entre le représentant de l’État, le président du conseil départemental des Landes, la présidente de la caisse d’allocations familiales, la présidente de la Mutuelle sociale agricole sud Aquitaine et la présidente de l’Union départementale des associations familiales vise à

  • développer des services aux familles (solutions d’accueil pour les jeunes enfants et dispositifs de soutien à la parentalité, médiation familiale, espaces de rencontre…) ;
  • réduire les inégalités territoriales souvent marquées dans l’accès à ces services.

Ce document, élaboré avec les différents partenaires impliqués dans la mise en œuvre des services d’accueil de la petite enfance et de soutien à la parentalité du département (Conseil départemental, services de l’État, Caisse d’allocations familiales, Mutualité sociale agricole), a pour ambition de rendre plus lisibles et coordonnées les politiques familiales mises en œuvre dans les Landes.

En effet, si les politiques relatives à l’enfance, à la jeunesse et à la parentalité sont conduites par de multiples acteurs, elles obéissent à une même logique de services aux familles, mobilisent les mêmes institutions et souvent les mêmes élus. Une circulaire interministérielle du 22 janvier 2015 a donc engagé les départements à créer des schémas départementaux des services aux familles visant à élaborer une politique partagée en coordonnant les interventions des différents partenaires impliqués.

Diagnostic partagé, orientations stratégiques et plan d’action
Ce document réalisé en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la petite enfance et du soutien à la parentalité du département a été élaboré sur la base d’un diagnostic afin de déterminer un plan d’actions commun.

La caisse d’allocations familiales (CAF) des Landes a alors établi un diagnostic territorial, enrichi par le Conseil départemental, les services de l’Etat et l’ensemble des acteurs mobilisés sur les questions familiales. Il a ainsi permis de définir, de manière concertée, les axes stratégiques et les actions pour 2016-2018. Les cinq grands axes stratégiques et les actions de ce schéma sont :

1- Développer une offre globale d’accueil du jeune enfant :

  • optimiser la connaissance de l’offre de service existantes,
  • augmenter l’offre de service dans les territoires prioritaires,
  • développer la scolarisation des 2-3 ans en maternelle ou en classe passerelle,
  • finaliser le maillage territorial des relais assistants maternels.

2- Améliorer l’offre et la qualité d’accueil des jeunes de 6 à 11 ans révolus en dehors de l’école :

  • favoriser cohérence, complémentarité et continuité entre les différents -*dispositifs en faveur d’un parcours éducatif pour l’enfance et la jeunesse,
  • conforter l’accueil collectif extra-scolaire dans les territoires les moins bien dotés.
  • 3- Améliorer le maillage départemental en matière de soutien aux parents :
  • soutenir les territoires peu investis en matière de soutien aux parents,
  • densifier le Réseau d’écoute d’appui et d’accompagnement des parents,
  • accompagner les jeunes parents rencontrant des difficultés éducatives,
  • accompagner les parents confrontés à la radicalisation,
  • optimiser l’information des familles,
  • informer sur la citoyenneté et le bon usage du Net.

4- Mieux faire connaître les services existants aux familles et aux partenaires :

  • relayer les services portés et développés dans le cadre du schéma -*départemental des services aux familles (SDSF),
  • déployer le SDSF sur les territoires en lien avec les collectivités locales et les associations,
  • élaborer une politique départementale de l’animation de la vie sociale : centres sociaux et espaces de vie sociale.

5- Veiller à l’accès aux services des familles :

  • renforcer l’accueil des jeunes enfants en situation de handicap ou à besoins éducatifs particuliers,
  • renforcer l’accueil des enfants en situation de handicap dans les accueils de loisirs sans hébergement extra et périscolaire,
  • évaluer et favoriser l’accès des familles modestes en établissement d’accueil du jeune enfant,
  • répondre aux besoins d’accueil en horaires atypiques,
  • favoriser l’accès des enfants et des jeunes aux vacances collectives.

Téléchargez le dossier de presse (format pdf - 1.4 Mo - 13/12/2016)
Téléchargez le Schéma départemental des services aux familles (format pdf - 2.6 Mo - 13/12/2016)