Communiqués de presse

De forts orages se développent en cours d’après-midi sur le Nord de l’Espagne et le Golfe de Gascogne et se propagent sur la région.

Contenu

Signature du premier contrat de ruralité du département entre le préfet et le président du pôle d’équilibre territorial et rural Haute Lande

 

Le contrat de ruralité signé aujourd’hui entre le préfet et le président du pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Haute Lande est le premier dans le département des Landes.

Annoncés par le Premier ministre lors du 3ème comité interministériel aux ruralités du 20 mai 2016 à Privas, les contrats de ruralité visent un double objectif :

  • élaborer des projets de territoire partagés, cohérents et opérationnels, sur la base d’un diagnostic des besoins.
  • décliner les mesures de soutien à la ruralité dans les territoires.

Ces contrats permettent ainsi de coordonner les moyens techniques, humains et financiers afin d’accompagner la mise en œuvre d’un projet de territoire. Ils ont pour but de fédérer les partenaires institutionnels, économiques, associatifs dans les territoires ruraux et donner plus de force et de lisibilité aux politiques publiques pour en démultiplier les effets. Ils s’articulent autour de 6 volets prioritaires :

  • accessibilité aux services et aux soins ;
  • développement de l’attractivité (économie, numérique et téléphonie mobile, tourisme...) ;
  • redynamisation des bourgs-centres et soutien au commerce de proximité ;
  • mobilités ;
  • transition écologique ;
  • cohésion sociale.

Le contrat de ruralité qui va être signé entre l’Etat et le PETR Haute Lande vise à développer et à promouvoir des projets locaux sur l’ensemble de ce territoire. Il recense les initiatives en cours et en propose de nouvelles ainsi que les moyens nécessaires.

Une quarantaine de projets sont inscrits dans ce contrat de ruralité. Ils ont été définis sur la base d’un diagnostic des atouts et des faiblesses du territoire. Ces projets tendent à :

  • améliorer, qualifier et adapter l’armature de services sur le territoire de la Haute Lande (maison de santé, maisons de services au public, mise aux normes d’accessibilité des établissements recevant du public pour des écoles et des mairies) ;
  • renforcer la vitalité et diversifier l’offre résidentielle et économique des centres-bourgs de la Haute Lande (aménagement de centres-bourgs, rénovation d’une boulangerie…) ;
  • agir sur les fondements et anticiper de nouveaux leviers d’attractivité pour la Haute Lande (aménagements de sites touristiques) ; mieux répondre au défi de la mobilité sur la Haute Lande (aménagement de voirie, pistes cyclables…) ;
  • s’approprier encore davantage la transition écologique et énergétique sur la Haute Lande (projets de territoire à énergie positive pour la croissance verte : flotte de voitures électriques, bornes de recharge, soutien à la valorisation de la biomasse, de l’économie circulaire) ;
  • stimuler les dynamiques sociales et sociétales de la Haute Lande (création de lieux associatifs, pôles culturels, aménagement d’une « cité de l’enfance », d’une maison pour les assistants maternels…).

Ce contrat couvre la période 2017–2020. Les projets inscrits dans le contrat bénéficieront d’un financement de l’Etat au titre du fonds de l’investissement local (FSIL). En 2017, 216 M€ sont dédiés aux contrats de ruralité. Ces projets pourront également s’appuyer sur des financements de droit commun : volets territoriaux des contrats de plan Etat-Région (CPER), dotation d’équipement des territoires ruraux, fonds national d’aménagement et de développement des territoires (FNADT), fonds européens…

Le pôle d’équilibre territorial et rural (PETR) Haute Lande, porteur du contrat
Le PETR Haute Lande regroupe deux communautés de communes : la communauté de communes Cœur Haute Lande (26 communes) et la communauté de communes du Pays Morcenais (9 communes), soit un total de 35 communes pour une population de 24 594 habitants. Il se caractérise par une forte présence de la forêt qui couvre 82 % de son territoire.
La forêt est l’un de ces principaux atouts notamment à travers sa valorisation économique, industrielle et touristique mais aussi son patrimoine naturel et culturel, la présence d’équipements et de services de proximité ainsi qu’un taux d’emploi élevé.