Contenu

Signature du contrat de transition écologique Coeur Haute Lande

 

Les contrats de transition écologique sont une démarche innovante pour accompagner et soutenir la transformation écologique des territoires. Ils illustrent la méthode souhaitée par le Gouvernement pour accompagner les collectivités locales : une co-construction avec les territoires d’une transition écologique génératrice d’activités économiques et d’opportunités sociales. Les projets sont concrets, au service du quotidien des habitants et des salariés, en participant à l’évolution des collectivités locales, des associations et des entreprises.

Les territoires engagés dans les contrats de transition écologique

Les territoires engagés dans les contrats de transition écologique sont des territoires volontaires qui parient sur l’écologie comme moteur de l’économie, et qui ont choisi de s’engager dans un changement de modèle à travers la transition écologique.

Après une première phase d’expérimentation en 2018 sur 19 territoires diversifiés en métropole et en outre-mer, il a été décidé d’étendre la démarche des contrats de transition écologique (CTE) : 61 nouveaux territoires ont été annoncés le 9 juillet 2019 dont deux dans le département des landes :

  • la communauté de communes de Coeur Haute lande ;
  • la communauté de commune de Maremne Adour Côte Sud.

Le CTE de la Communauté de communes de Coeur Haute Lande

L’ambition de la communauté de communes Coeur Haute Lande est de démontrer qu’une valorisation de ses ressources locales, permettant d’assurer sa résilience énergétique et alimentaire, est entièrement compatible avec la préservation de son territoire.

Les projets d’économie circulaire permettront de transformer les déchets du territoire en véritables ressources. La structuration de 2 recycleries, une dédiée aux objets du quotidien et une autre aux déchets du bâtiment, permettra de valoriser un ensemble de matériaux qui sont actuellement exportés et traités par les différentes voies d’élimination appropriées. Les déchets verts seront, après traitement sur une plateforme biomasse, transformés en compost et en bois énergie. En trouvant de nouveaux modèles, le développement des énergies renouvelables pourra être parfaitement en cohérence avec la limitation de consommation foncière sur les parcelles forestières ou agricoles.

Sur le plan alimentaire, le travail mené « de la fourche » avec les agriculteurs locaux à « la fourchette » avec la restauration collective vise à montrer que le travail conjoint agriculteur/collectivité est capable de faire émerger de nouveaux modèles favorisant la production maraîchère locale et bio.

Concernant la biodiversité et les économies d’énergie, une étude sur la pollution lumineuse est réalisée par le Parc Naturel Régional des landes de Gascogne afin d’adapter l’éclairage public pour réduire les nuisances occasionnées à la faune nocturne.

Intervention d’Emmanuelle WARGON, secrétaire d’Etat auprès de la ministre de la Transition écologique et solidaire.

video ew cte coeur haute lande v2
 
 

Documents associés :