Communiqués de presse

Contenu

Sécurité routière : 42 % des infractions au code de la route sont des excès de vitesse

 

Ce week-end, la police nationale et la gendarmerie nationale ont à nouveau constaté un grand nombre d’infractions au code de la route. Près de 42 % sont des dépassements de la vitesse autorisée.

Le 20 novembre, sont entrées en vigueur deux des onze mesures sécurité routière de la loi modernisation de la justice du XXIème siècle.
La première permet aux forces de l’ordre d’immobiliser et de placer en fourrière les véhicules contrôlés à une vitesse supérieure à 50 km/h et pour empêcher ainsi le conducteur, ayant eu une conduite dangereuse, de repartir au volant de son véhicule.

La seconde mesure permet de créer un délit spécifique de conduite d’un véhicule en faisant usage d’un permis de conduire faux ou falsifié, qui sera désormais puni de maximum cinq ans d’emprisonnement, 75 000 euros d’amende et de plusieurs peines complémentaires.

Les forces de l’ordre resteront donc mobilisées face à la délinquance routière et sanctionneront tout comportement à risque.

Le bilan des contrôles menés durant le week-end du 19 au 20 novembre 2016 est le suivant :

  • 157 infractions relevées dont :
  • 66 dépassements de la vitesse autorisée,
  • 18 conduites sous l’emprise d’un état alcoolique,
  • 5 conduites sous l’emprise de stupéfiants,
  • 7 infractions pour défaut du port de la ceinture,
  • 5 infractions concernent les deux-roues motorisés,
  • 3 infractions pour usage d’un téléphone en conduisant,
  • 53 autres infractions au code de la route, Ces infractions ont donné lieu à 31 immobilisations de véhicule et 11 rétentions du permis de conduire.

Parmi les faits marquants constatés :

  • un motard a été contrôlé avec un taux d’alcoolémie de 0,69 Mg/L.
  • un individu a été contrôlé à une vitesse de 143 Km/h au lieu de 90 km/h. Son véhicule a été immobilisé.