Contenu

Aide aux Bovins Allaitants (ABA)

 

La nouvelle aide aux bovins allaitants (ABA) remplace en 2015 la PMTVA (Prime au maintien de troupeaux de vaches allaitantes) et la PNSVA (Prime nationale supplémentaire à la vache allaitante).

Cette aide s’appuie sur la détermination d’une référence pour chaque exploitation à partir des effectifs présents en 2013 en permettant une redistribution maitrisée de cette aide, notamment en direction des nouveaux producteurs ou des agrandissements de cheptels.

A partir de 2016 , la période de déclaration démarrera début janvier afin de prendre en compte les différentes organisations d’élevage allaitant.

L’ABA est composée comme suit :

- Aide de base à la vache allaitante* :aide accordée jusqu’à la 139 ème vache et dans la limite de la référence individuelle du bénéficiaire,montant unitaire fixé en fin de campagne (estimé à 75 €)

- Majoration favorisant les troupeaux moyens de vaches allaitantes* :aide accordée jusqu’à la 99 ème vache et dans la limite de la référence individuelle du bénéficiaire,montant unitaire fixé en fin de campagne (estimé à 65 €)

- Majoration favorisant les petits troupeaux de vaches allaitantes* : aide accordée jusqu’à la 50 ème vache et dans la limite de la référence individuelle du bénéficiaire,montant unitaire fixé en fin de campagne (estimé à 47 €)

Les 3 aides sont cumulables, soit :

- 50 premières vaches : estimé à 187 €
- de la 51 ème à la 99 ème : estimé à 140 €
- de la 100 ème à la 139 ème : estimé à 75 €

schéma ABA en grand format (nouvelle fenêtre)
schéma ABA

Éligibilité :

- Au minimum 10 vaches allaitantes (pas de transparence GAEC) ; Vache allaitante : femelle espèce bovine type « viande » ou « mixte » ayant mis bas au moins une fois et étant âgée d’au moins 8 mois

- Respecter une période de détention obligatoire (PDO) de 6 mois à partir du lendemain du dépôt

- Localiser les animaux et respecter les règles d’identification

- Taux de productivité minimum de 0,8 veau/vache (sur 15 mois précédents le 1er jour de PDO ; détention minimale des veaux de 90 jours)

- Animaux transhumants : taux de productivité minimum ramené à 0.6 veau/vache

- 30 % max de remplacement possible par des génisses (animal femelle d’au moins 8 mois n’ayant jamais vêlé)

- nouveaux éleveurs* : prise en compte des génisses pour 20% maximum des vaches présentes (pendant 3 ans à compter de la date de début d’activité)

- Pour les exploitations ayant deux troupeaux lait et viande : le nombre de vaches nécessaires à la production de lait (donc non primées au titre de l’aide vache allaitante) sera calculé sur la base des livraisons en intégrant un taux de renouvellement de 20% correspondant aux vaches de réforme

* Nouvel éleveur : tout exploitant détenant pour la 1ère fois un cheptel allaitant, n’ayant pas de référence ou qui ne bénéficie pas d’un transfert de référence.

→ un nouvel installé est un nouveau producteur pour la production considérée (viande bovine / lait)

→ un éleveur bovin lait qui devient éleveur bovin viande (et inversement) est un nouveau producteur.

→ Pour être nouveau producteur, les formes sociétaires doivent être composées d’associés ayant le contrôle de l’exploitation (exploitant ou non) répondant tous individuellement à la définition de nouveau producteur.

Les conditions d’attribution et de gestion des références sont toujours en cours d’expertise.

Dépôt de la demande d’aide entre le 1er Mars et le 15 Mai sur Télépac :

Site internet : www.telepac.agriculture.gouv.fr

Pour cela, il est nécessaire d’utiliser le numéro PACAGE et le code TELEPAC ou la clé d’identification qui a été communiqué par courrier.


Contact :
Mme Evelyne TREMBLAIS
Tél. : 05.58.51.31.04.
Email : ddtm-sea@landes.gouv.fr